Pour plus d'informations, +212 (0)6 76 57 48 42        Anglais Spanish

TANGER: DES PETITS POIS DANS LA GRANDE SOUPE- AVRIL 2013

1748727504 Small 1
[contact-form-7 id="599" title="Sans titre"]

TANGER: DES PETITS POIS DANS LA GRANDE SOUPE- AVRIL 2013

A propos du Forum de l’investissement touristique des 15 et 16 Avril

Tanger, Avril 2013

Rétablissez la licence d’alcool provisoire pour les restaurateurs souhaitant
implanter un restaurant « moderne »!

Le départ de Mohamed Hassad de la Wilaya de Tanger a entraîné la fin de la
licence provisoire jusqu’ici accordée aux restaurateurs –notamment étrangers-
s’établissant dans la ville du Détroit. Celle-ci leur permettait de démarrer
rapidement leur activité tout en se mettant en conformité avec le cahier des
charges imposé par les administrations compétentes.
Ainsi, lorsque la licence définitive était accordée in fine, celle-ci se fondait sur
des éléments probants. Chacun pouvait constater de visu le respect des normes
et des engagements souscrits.

Désormais la licence définitive prévaut. Elle oblige ainsi l’exploitant à démarrer
son activité à perte : il doit payer son loyer, ses frais, ses charges, ses
salaires…alors même que sa clientèle n’est pas au rendez-vous…. Les pertes
s’accumulent et menacent la viabilité de l’entreprise.
N’oublions pas que l’investissement nécessaire à l’installation d’un restaurant
configuré aux normes se situe dans une fourchette moyenne de 1 000 000 à
2 000 000 de dirhams. Ajoutez à cet investissement les charges d’exploitation +
une période de quasi inactivité de 6 mois et vous obtiendrez non seulement des
faillites mais aussi des abandons de projets d’implantation.

Est-ce là la volonté des autorités ? Nous ne le croyons pas. Et nous le croyons
d’autant moins que nous savons tous que les infrastructures d’accueil et
d’animation sont en nombre insuffisants pour satisfaire la manne touristique.
Les prix du foncier et de l’immobilier -corporel ou incorporel- comptatibles avec
des projets d’implantation d’infrastructures touristiques constituent d’ores et déjà
un frein suffisant à l’investissement pour que les autorités en charge de ce type
de projets n’accablent pas davantage ceux qui veulent investir, créer de l’emploi,
payer des taxes et … vivre.

Dans une période de restriction budgétaire où l’investissement public est en
berne, les incitations à l’investissement privé en général et à l’investissement
privé étranger en particulier constituent un levier de croissance. Une manière de
compenser…

Laisser un commentaire