Pour plus d'informations, +212 (0)6 76 57 48 42        Anglais Spanish

TANGER: GILETS JAUNES EN DANGER

[contact-form-7 id="599" title="Sans titre"]

TANGER: GILETS JAUNES EN DANGER

On a commencé à en voir l’année dernière sur la zone de Malabata, des parcmètres… Disséminés au-milieu de l’interdiction générale de stationner partout pour laisser libre l’autoroute à  6 voies qui longe la Corniche… Au départ,  un projet joli à regarder sur une jolie maquette dans son joli écrin en plexiglas posé sur une jolie table en cèdre trônant au milieu d’une jolie moquette épaisse gris anthracite.

Récit…

Les convives s’extasient à travers un nuage de fumées diverses. Certains se laissent aller à roter entre deux extases… Le contentement de soi est le sentiment qui prédomine…

C’est la modernité.

– C’est demain.

– C’est fluide et design à la fois.

– C’est ça…

– C’est le truc…

 – C’est le concept : Une grande plaque de béton…Des poteaux en fer… Des palmiers de travers…

– Tanger n’est pas la ville du passé

– Yesterday is done… Today is tomorrow!

Vive la vie sur moquette gris anthracite… Car vu de la moquette, on hiérarchise, on relativise, on se hisse… On pense aux choses importantes, comme les cages en plexiglas pour accéder au parking… Et on s’en fout bien qu’il ne soit plus possible de traverser la 6 voies, car seul un stationnement autorisé des deux côtés pourrait ralentir le flux… Mais c’est pas joli des voitures en stationnement dans une maquette sur moquette gris anthracite… Et puis ça ne met pas les parkings à l’honneur… Et puis ça coûte plus cher une maquette avec des voitures garées. Faut mettre des couleurs… Tandis qu’une bonne autoroute au-milieu d’une zone très touristique et familiale, avec des poussettes et des personnes âgées qui font tomber leur mouchoir au-milieu de la chaussée, ça se fait facilement en maquette ; on trouve des modèles standard sur internet.

– Faudrait que j’aille un jour à Tanger. Je n’y ai jamais mis les pieds… Ce qui ne m’empêche pas de soutenir le projet…

-Pareil !

-Paraît que c’est joli Tanger.

-Paraît.

Alors, au milieu du tumulte assourdissant issu des clameurs d’autosatisfaction, une voix timide s’abstrait de la mêlée

-Enfin c’est joli… Jusqu’ici!

Les autres esquissent une moue consensuelle d’agacement…

-Passéiste !

-On va aussi mettre des cubes de béton tout blanc comme si on était n’importe où ailleurs… C’est ça qui est fort !

Et la voix timide de s’autoriser une seconde observation

-Mais les Balnéaires, c’est notre patrimoine ! Rénover les balnéaires… Voilà le projet des Tangérois!.

-Ce que c’est agaçant d’entendre des choses pareilles !

-Demain c’est mieux par définition

-Et on veut le meilleur pour Tanger !

Sauf pour les gardiens de parking peut-être …  On leur colle des parcmètres… Tu dois payer 3,5 dhs de l’heure sinon on te met un sabot après 1 minute de dépassement…  Tu as rendez – vous avec un client. Tu paies 2 heures au cas où… Tu as la monnaie ? Enfin je dis ça… Si tu arrives à trouver  une machine en fonctionnement. Sinon tu en cherches une autre. Qui est très loin… Et qui ne marche pas non plus… Et là tu vois les gars qui posent les sabots… Ils t’épient du coin de l’œil avec un petit sourire à la commissure des lèvres… La modernité c’est aussi le sourire…

Tu retournes à ta voiture essoufflé, avec ton ticket à mettre au-dessus du volant… Tu fais une petite pause pour savoir où tu es, où tu vas…Tu étais à l’heure au départ…  Et là, le vertige du retard… Et quand tu ressors, t’as un gardien de parking avec son gilet jaune réglementaire qui se pointe et qui te dit qu’il faut que tu tournes ton volant dans le sens de la route, si tu veux sortir… Tu connais la musique, mais là, tu sais pas pourquoi,  il t’énerve le mec… T’as déjà payé 7 dirhams et là – comme il t’a dit de tourner ton volant – il faut que tu lui en donnes trois…Tu  sais qu’il faut tourner ton volant pour sortir, ça fait 100 ans que tu conduis, meeerdeee!!! Et tu le fais… Tu lui donnes ce qui te reste de monnaie, si toutefois il t’en reste après les parcmètres…Pas seulement parce que tu es bon et ton âme charitable, parce que tu sais que c’est le seul à qui tu dois de l’argent en réalité. C’est le seul qui a fait quelque chose qui justifie des dirhams… Il a fait quoi le parcmètre qui marche pas?…  Et qu’est ce qu’il va devenir ce mec qui arrivait à gagner sa croûte comme ça ?… Et qui va te la surveiller ta voiture s’il n’est plus là ? Plus besoin de faire surveiller ta voiture!…Everything is under control…

-L’Interzone c’est fini et pourtant Tanger redevient international !

-Le monde entier arrive

-Le Port de Plaisance est là pour les accueillir…

-Au fait on a loué des emplacements ?

-Au moins 8 ont été retenus verbalement.

-Sur combien ?

-1400….

-…..Ca porte chance le 8

-Surtout au billard

Tanger avance… Les palmiers au milieu de l’avenue d’Espagne, les Balnéaires dans lesquelles se croisaient les gens de la ville et ceux de passage…  Balayé tout ça par le vent de la modernité… C’est un architecte avec un nom anglais qui a daigné s’intéresser au projet…

-Ce sont des lieux de prostitution. Les Balnéaires donnent une mauvaise image de la ville.

Et la voix timide de reprendre

-Certaines sont des lieux de prostitution, pas toutes…Les exploitants n’ont que des concessions… On peut remettre en cause les concessions… On n’est pas obligé de  rayer les bâtiments de la carte pour les remplacer par rien du tout. C’est notre patrimoine !…

-C’est quoi un patrimoine ?

-Et puis c’est qui ce mec qui nous emmerde ?

Et les regards de se tourner vers celui qui porte la voix timide. Regards inquisiteurs de ceux qui savent vers celui qui ne sait rien, qui est le boulet du monde.

-Je suis le seul Tangérois de cette assemblée…

Et les autres de s’esclaffer sans laisser tomber la cendre de leur cigare… Prouesse ultime de cette élite savante et raffinée…

-Le Tangérois de service !…

-Faudrait tout raser et repartir de Zéro!

-C’est sûr ! …

-C’est ce qu’on fait d’ailleurs

-Faudrait quand même que j’y aille un jour à Tanger..

-Dépêche- toi ! Bientôt on ne voudra plus se garer nulle part, et puis même…T’aurais  pas grand-chose à y faire… On veille à l’ennui… On refuse tous les projets en dehors des salons de thé…

-Mais si tu décides d’y aller quand même… Surtout fais attention quand tu traverses… Une 6 voies en ligne droite, ça pardonne pas…

Laisser un commentaire