Pour plus d'informations, +212 (0)6 76 57 48 42        Anglais Spanish

MORTELLE CORNICHE

[contact-form-7 id="599" title="Sans titre"]

MORTELLE CORNICHE

Dans un blog précédent, beaucoup de sottises furent dites, et je m’en excuse. Mais plutôt que de les supprimer ou les modifier je les laisse en l’état, cadavres d’approximations, car elles reflètent l’un des travers de cet exercice, la possibilité de dire n’importe quoi, n’étant soumis à aucun filtre rédactionnel ni aucune déontologie particulière. La contrepartie est de n’avoir aucun lecteur, mais en fût il un, il serait mal informé.

La première de ces sottises fut d’ironiser sur le sort des gardiens de parking alors qu’en réalité leur situation précaire a été sanctuarisée et que c’est un bien.

Cependant, au milieu de cette nébuleuse, un thème réel avait été abordé : celui de l’extrême dangerosité de la route  à 6 voies longeant la corniche.

Une tragédie s’est déroulée il y a quelques jours. Une mère enceinte traversant avec ses deux enfants. Un seul enfant a survécu.

Il ne s’agit pas seulement d’un accident. Il s’agit d’un problème de conception d’un axe rapide reliant une zone d’habitation à une zone de promenade et d’animation, générant un déplacement intense de piétons d’une zone à l’autre.

Des familles, des poussettes… Traversant une autoroute urbaine avec pour seule protection des bandes blanches dessinées sur la chaussée.

Les ralentisseurs sont indispensables. Et au-delà des ralentisseurs, laissons la possibilité d’un stationnement qui occasionne des perturbations ralentissant la vitesse du flux des véhicules.

Un stationnement régulé en fonction du trafic saisonnier.

Un peu d’intelligence, de bon sens, de manière à pouvoir sauver des vies et éviter des tragédies.

Si rien n’est fait, alors  il nous faudra compter nos morts, nos blessés, nos veufs, nos orphelins…  Familles brisées, anéanties…  Une nouvelle ligne à mentionner dans le bilan touristique estival.

Laisser un commentaire